La Commission européenne a approuvé un don d’un montant de 5 millions d’euros octroyé à la Facilité africaine de soutien juridique en vue de financer la Stratégie à moyen terme de l’ALSF sur les cinq prochaines années.

Hébergée par la Banque africaine de développement, l’ALSF a apporté, à ce jour, aux pays africains un soutien à la négociation de transactions commerciales d’une valeur de plus de 60 milliards de dollars EU consacrés à des investissements potentiels, principalement dans les secteurs de l’infrastructure et des ressources extractives.

Cette aide de l’Union européenne permettra d’accroître les ressources nécessaires à la consolidation des réalisations sus-indiquées et au renforcement du partenariat entre les deux organisations dans d’autres domaines d’intérêt commun, tels que le soutien aux interventions de développement dans les États fragiles, la résilience climatique et la viabilité de la dette, a indiqué Stephen Karangizi, Directeur de l’ALSF.

M. Karangizi a remercié l’UE pour son généreux soutien. Il a fait observer que le don aidera l’ALSF à remplir son mandat qui est d’aider les pays africains à négocier et à conclure des accords équitables et durables qui seraient plus avantageux pour les gouvernements africains et leurs citoyens dans les années à venir.

À PROPOS DE L’ALSF

La Facilité africaine de soutien juridique est une organisation internationale hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement. Elle a pour mandat de fournir des conseils juridiques et une assistance technique aux pays africains dans le cadre de leur négociation de transactions commerciales complexes, des litiges avec les créanciers et d’autres transactions souveraines connexes. Elle élabore et propose également des outils innovants de renforcement des capacités et de gestion des connaissances.

Contact: Timothy Wasswa Kabugo, Facilité africaine de soutien juridique,t.wasswa@afdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution de financement du développement en Afrique. Il se compose de trois entités distinctes, à savoir : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigéria (FSN). Présente sur le terrain dans 44 pays africains et disposant d’un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux.

French
Share it now!
news-thumbnail: