Règlement des litiges avec les créanciers commerciaux

L’ALSF apporte une assistance technique aux gouvernements africains dans les contentieux les opposant aux fonds vautours. La menace de poursuites par ces derniers est en effet considérée comme un risque majeur pour l’allègement de la dette des PMR, en particulier des Pays pauvres très endettés (PPTE). Selon le FMI, les dommages-intérêts réclamés par les fonds vautours se chiffrent à 12 à 13 % du produit intérieur brut (PIB) des pays concernés, et on estime à quarante-six (46) le nombre total de procès intentés contre onze (11) PPTE. Pour les besoins de son mandat, la Facilité identifie les poursuites engagées contre ses membres et met à la disposition des gouvernements une assistance juridique pour mettre fin aux litiges avec les fonds vautours.